previous arrow
next arrow
Slider

Vous avez des questions ? 

« La Généalogie Médicale constitue l’étude de la transmission des maladies héréditaires et génétiques par la généalogie. »

La Généalogie Médicale se constitue d’un arbre généalogique familial. Porteur des informations habituelles telles que les dates et lieux de naissance, de mariage et de décès, les lieux de vie, ainsi que les descendances.

Un arbre médical permet d’établir le cheminement de la transmission des maladies héréditaires et génétiques.

Dès lors qu’une maladie héréditaire ou génétique se présente dans la vie d’un individu, la Généalogie Médicale permet de renseigner le cheminement généalogique qu’à entrepris la pathologie. Elle intervient dans le cadre de maladies héréditaires et génétiques, de suspicions de maladies consanguines, fournis les informations indispensables lors d’une nécessité de greffe.

En supplément de ces informations généalogique , l’arbre médical renseigne des données médicales propres à chaque ascendant : 

  • Maladies héréditaires,
  • Âge de l’apparition des symptômes,
  • Connaître les individus porteurs et susceptibles de transmettre la maladie héréditaire,
  • Le statut de chaque membre de la famille, qu’ils soient porteurs, porteurs-sain, non-porteurs.
  • Fournir des renseignements médicaux complets aux médecins ;

  • Tester les membres de la famille susceptibles d’être atteints ;

  • Traiter le patient avant l’apparition des symptômes ;

  • Informer les futurs parents dans le cadre d’un traitement préconceptionnel ;

  • Prévenir les générations futures de la nécessité d’une prévention médicale.

  • La Généalogie Médicale peut aussi intervenir dans le cadre de l’anticipation d’un don d’organe du vivant ou d’un don du sang.

Son intérêt premier est de se constituer en tant que base solide et indiscutable afin de suivre au mieux le patient.

Entreprendre une Généalogie Médicale, c’est prendre connaissance du passé médical de la famille, et apporter aux différents médecins consultés l’ensemble des informations essentielles à un bon suivi médical.


                                                                                       

La famille se renseigne à titre préventif

Une procédure de santé est en cours

Vous avez connaissance de maladies héréditaires ou génétiques au sein du cercle familial.

Le généalogiste accompagnera le médecin au cours des recherches de porteurs de la maladie.

Il s’agira ici d’établir l’ensemble des maladies connues et communes au sein du cocon familial, définir le cheminement généalogique naturel pris par ces dites-maladies, de s’appuyer sur l’âge moyen à partir duquel préventions et suivis médicaux doivent être effectuer.Face à un praticien de santé, le généalogiste se doit de fournir une base de travail solide, constituée de l’ensemble des informations connues, du parcours médical entamé par chaque individu, résultats des différents tests médicaux ayant été commencé.

L’intérêt d’effectuer ce type de recherche est double :

  1. De connaître et répertorier l’ensemble des membres d’une même famille pouvant être porteurs d’une pathologie ou ayant la même compatibilité en cas de dons d’organes.
  2. De fournir des réponses claires, de nourrir la communication intra-familiale, de conserver la mémoire familiale en matière de médicale, et permettre aux futures générations de bénéficier du retour d’expérience de leurs aînés et ainsi permettre à tout un chacun de prendre connaissance de son bagage médical.

Dès lors, le comportement de la transmission de la maladie ciblée pourra être étudié, permettant au praticien d’exercer une prévention médicale, d’effectuer des examens médicaux adéquats, suivre et soigner les membres du cocon familial.


Le but recherché au sein de la Généalogie Médicale est aujourd’hui de prévenir de l’apparition des maladies héréditaires. Entreprendre une Généalogie Médicale, c’est prendre connaissance du passé médical de la famille, et apporter aux différents médecins consultés l’ensemble des informations essentielles à un bon suivi médical. Connaître les pathologies récurrentes au sein d’une même famille, l’âge moyen d’apparition, le cheminement généalogique qu’a entrepris la pathologie, permet d’influencer le futur grâce à une prévention et un traitement précoce. 


Un ascendant ayant eu une quelconque maladie peut prévenir de l’apparition de celle-ci, à condition d’en parler et ne pas passer sous silence cette réalité, qui empêcherait les générations à venir de pouvoir évaluer l’importance d’une telle information et prévoir une prise en charge précoce. Or, quand bien même cette information a été transmise, les nouvelles générations et le temps passant peuvent mener à l’oubli de ces faits.

On pense à tort que l’on ne peut connaître son devenir médical, or certains événements à venir se trouvent en germe au sein des antécédents familiaux médicaux et pourraient être connus de tous grâce à une communication intra-familiale et une recherche appropriée.

Principalement orientée vers les familles porteuses de maladies transmissibles, la Généalogie Médicale d’un individu doit permettre d’identifier des ancêtres porteurs sur plusieurs générations. Le généalogiste prend ainsi en compte l’ensemble des antécédents médicaux et familiaux.

Un examen médical en amont n’est pas obligatoire. Cependant, la recherche conduit les membres de la famille susceptibles d’être porteurs dans un avenir plus ou moins proche,  devant un médecin compétent. Celui-ci effectue les tests nécessaires au diagnostic final. Cependant, une majorité des personnes faisant appel à la Généalogie Médicale ont déjà effectué des tests et sont au courant de leur statut de porteur.

La Généalogie Médicale étudie la transmission des pathologies suivantes :

  • Génétiques : la mutation d’un gène lors de la grossesse. Le porteur devient l’individu-souche de la maladie au sein de son arbre de descendance.
  • Héréditaires : la transmission s’effectue par l’un ou par les deux parents. Le porteur fait dès lors partie du cheminement entrepris par le pathogène.
  • Suspicions de maladies consanguines.
  • Nécessité de dons d’organes.

Le parcours de santé actuel répond à un processus strict. En effet, le patient se doit de passer par un ensemble de cinq phases :

1 Le patient connaît d’abord l’apparition des symptômes, prend rendez-vous auprès d’un médecin-généraliste, afin de dépister les symptômes et mettre un nom à la pathologie.

2 Dès lors qu’une maladie est suspectée, le médecin-traitant conduit le patient à rencontrer un médecin-généticien afin de confirmer la pathologie, la tester et soigner celle-ci.

3 Dès son premier passage devant le médecin-généticien, le patient se doit de renseigner celui-ci sur son arbre généalogique – ascendants, descendants et collatéraux dans leur ensemble, ainsi que sur les antécédents familiaux de ses aïeux. Exercice difficile pour le patient qui ne connaît pas l’ensemble de sa famille au sens large, ainsi que pour le médecin-généticien qui n’est en aucun cas généalogiste. Il se doit dès lors de se baser sur une filiation incomplète. Bon nombre des membres de la famille sont alors lésés. 

4 Cependant, avant une quelconque rencontre avec le médecin-généticien, le patient se doit de rencontrer un psychologue hospitalier, qui s’assure de la bonne santé psychologique du patient, de son véritable désir de « Savoir ». En effet, la législation française incombe aux professionnels de santé de préparer le patient à son changement de vie. Passer d’une existence paisible, sans symptômes, au statut de malade se révèle être un fardeau lourd de conséquences.

5 Suite à ce suivi psychologique, le patient est reconduit auprès du médecin-généticien afin de débuter le dépistage.

Cette précaution prenant entre 4 et 9 mois sur le territoire français, permet notamment au patient d’être psychologiquement préparé à l’apparition concrète d’une maladie, des conséquences qui résulteraient de l’existence d’une telle maladie au sein du noyau familial.

 

Aujourd’hui, ce processus long répond à 5 phases strictes pour le corps médical: 

1re phase : Dépistage de la maladie ;

2e phase : Détermination du mode de transmission – dominante ou récessive ;

3e phase : Identification de la souche responsable par table d’ascendance des malades ;

4e phase : Énumération des ascendants concernés par le cheminement pathologique ;

5e : Prévention des membres à risque par le Conseil Génétique.

  • Un arbre médical

il s’agit d’un tableau précis de l’ensemble des membres porteurs, non-porteurs et porteurs sains d’une pathologie héréditaire qui nécessitent un suivi ou une prévention.

Un arbre généalogique se constitue des :
– Noms, prénoms, dates importantes, professions, origines géographiques ;
– Le premier ancêtre porteur de la maladie ;
– Chaque ancêtre porteur est clairement désigné afin de comprendre au mieux le chemin pris par la maladie.
– Les documents officiels découverts sur chacun d’entre eux : états-civils de naissance, mariage, médicaux et décès.

 

  • Un Carnet de Santé Personnalisé pour le demandeur et sa famille
  • Le compte-rendu fourni en fin de recherche par votre généalogiste  est à destination des médecins et des futures générations.
  • Le Compte-rendu généalogique permet d’enrichir l’héritage familial.
  • Les membres de la famille susceptibles d’être porteurs seront contactés et dirigés auprès de médecins
  • Votre Généalogiste contact les médecins, s’assure du suivi médical.

3 générations
300 €
7 individus minimum
1 arbre médical personnel
1 Carnet de Santé Généalogique
1 compte-rendu de recherche
 
 
 
 
4 générations
700 €
15 individus minimum
1 arbre médical personnel
1 arbre médical pour votre médecin
Carnets de Santé Généalogique
1 compte-rendu de recherche
 
 
 
5 générations
1200 €
31 individus minimum
1 arbre médical personnel
1 arbre médical pour votre médecin
Carnets de Santé Généalogique
1 compte-rendu de recherche
1 compte-rendu pour vos médecins
 
 
6 générations
1650 €
63 individus minimum
1 arbre médical personnel
1 arbre médical pour votre médecin
Carnets de Santé Généalogique
1 compte-rendu de recherche
1 compte-rendu pour vos médecins
Prise de contact avec vos médecins
 
7 générations
2000 €
127 individus minimum
1 arbre médical personnel
1 arbre médical pour votre médecin
Carnets de Santé Généalogique
1 compte-rendu de recherche
1 compte-rendu pour vos médecins
Prise de contact avec vos médecins
Mise à jour pour chaque naissance
8 générations
2500 €
255 individus minimum
1 arbre médical personnel
1 arbre médical pour votre médecin
Carnets de Santé Généalogique
1 compte-rendu de recherche
1 compte-rendu pour vos médecins
Prise de contact avec vos médecins
Mise à jour pour chaque naissance

Les cercles familiaux peuvent transmettre les informations aux membres contemporains, ainsi qu’aux futures générations, qui n’auront que trop peu de facilité à oublier la présence de cette maladie, du fait de l’écart de temps entre la date du diagnostic chez leur ancêtre et l’âge où ils auront eux-mêmes besoin de cette information, quelquefois cruciale.

Parents et futurs parents peuvent dès lors accéder à une prise de décision éclairée, afin de prévenir et prémunir les générations à venir face à la maladie transmise.

L’arbre généalogique sera pour vous un outil de communication familiale, et un moyen efficace de mettre à l’abri vos descendants.

La Généalogie est un apport en renseignements importants pour les médecins et la personne malade : compréhension, origine de la maladie, identification des membres porteurs de la famille, l’utilité ou non pour les générations à venir d’un suivi médical.

La démarche professionnelle et scientifique du généalogiste se montre indispensable pour procéder à des recherches médicales abouties.

Le généalogiste médical intervient lorsque le médecin traitant, médecin spécialisé ou médecin-généticien se doivent de déceler une maladie héréditaire ou génétique. Ainsi, il établit avec le médecin référent le nombre de générations nécessaires ainsi que les branches collatérales devant être nécessairement connues afin d’optimiser le suivi médical.

Il se doit d’établir la filiation, si tant est ascendante, descendante et collatérale, à l’aide du patient concerné. C’est dès lors que praticiens et généalogistes ne peuvent travailler individuellement. Il est nécessaire pour le généalogiste d’apporter l’ensemble des informations généalogique et antécédents médicaux aux praticiens, et aux praticiens de fournir leur capacité d’évaluation du génome, pour que la Généalogie Médicale bénéficie du meilleur cheminement généalogique possible. 

La Généalogie Médicale permet de fournir des informations et des indications aux demandeurs de cette recherche généalogique médicale :

  • A partir de quel âge dois-je participer à une prévention médicale ?
  • Quel est mon avenir médical ?
  • Mes enfants sont-ils à l’abri ?
  • Vous fournir un listing des pathologies connues au sein du noyau familial.

  • Permettre l’accès au Conseil Génétique.

  • Diagnostiquer les parents afin d’anticiper le statut de la descendance.

  • Lever l’incertitude, et anticiper le test prénatal.

  • Anticiper la prise en charge médicale.

  • Lever ou valoriser la légende familiale autour de la maladie recherchée.

Par la suite, le généticien s’appuiera sur cet arbre afin d’examiner et de soigner les membres de la famille.

La Généalogie Médicale ne fait qu’appuyer, anticiper ou prévenir le diagnostic génétique qui permet d’identifier la présence d’une maladie ou de facteurs de prédisposition à cette dernière, en se basant sur les diagnostics médicaux passés ou effectués par les patients au moment de la recherche. En reprenant ainsi des diagnostics formels sur la présence d’une maladie héréditaire, le généalogiste peut attester de l’existence de la maladie au sein du noyau familial. Ainsi, les cercles familiaux peuvent transmettre les informations aux membres contemporains, mais aussi aux futures générations, qui n’auront que trop peu de facilité à oublier la présence de cette maladie, du fait de l’écart de temps entre le diagnostic et l’âge où ils auront eux-mêmes besoin de cette information, quelquefois cruciale.

Par la suite, la démarche généalogique systématique doit permettre un suivi complet et sans encombre du noyau familial. Ce suivi généalogique médical propose une solution permanente d’une coopération entre médecins et membres de la famille, dans un contexte encore frais de secret de famille et de difficulté de suivi face aux maladies héréditaires.

Les objectifs de Humain Genealogy sont aujourd’hui nombreux. Améliorer la connaissance des antécédents médicaux familiaux, partager ce savoir avec les futures générations, permettre une accélération du processus de prise en charge par le corps médical, accéder lors du parcours de santé du patient à l’essentiel grâce à des informations qui demandent parfois des mois de recherche.

Permettre au demandeur ainsi qu’à ses proches de s’armer face à des questions rencontrées régulièrement lors d’entretiens médicaux, telle que «  Avez-vous des antécédents familiaux ? ».  C’est aussi d’apporter une nouvelle base d’informations au corps médical, qui travaille bien souvent avec des informations incomplètes, peu fiables et surtout contribuer à sauver des vies et éclaircir l’avenir lorsque c’est possible.

En amont de chaque recherche, un médecin référent est désigné par le client. L’ensemble des informations recueillies sont fournies à ce médecin, qui établit ensuite la marche à suivre. Sous le joug du secret médical, le demandeur seul est informé par le médecin référent des pathologies pour lesquelles il devrait se prémunir, ainsi que celles pour lesquelles ses enfants mineurs devraient être suivis par le corps médical. Le demandeur reçoit à la suite de la recherche et sur avis du médecin référent un arbre généalogique médical le concernant. Cet arbre ne comporte pour les autres memebres de la famille aucune information médicale.

Dans le cas où un des collatéraux est lui-même sous la menace de la même pathologie, la transmission de l’information relève de la décision et de la compétence du médecin.

Secret médical : 

Le secret médical concerne toutes les informations confiées, mais aussi tout ce qui a pu être vu, entendu et compris. Cette notion est réglementée par les articles 226-133 et 226-144 du Code pénal. Le Code de la Santé Publique précise dans son article L1110-45 qu’ « Il s’impose à tout professionnel de santé, ainsi qu’à tous les professionnels intervenant dans le système de santé ». Le généalogiste est donc ici concerné. Le secret médical n’est pas délié après la mort du patient et le délit de violation du secret est réglementé par l’article 226-133 du Code pénal. Le généalogiste peut également encourir des sanctions disciplinaires et civiles (préjudice).

Déontologie : 

La discrétion professionnelle impose naturellement au généalogiste médical de ne divulguer aucune des informations découvertes au cours de ses recherches et ce quelle qu’en soit la source.

  • Vous bénéficiez d’une aide supplémentaire grâce au praticien de santé .
  • Les réponses à vos questions ont été trouvé.
  • Vous êtes propriétaires un arbre généalogique personnel et complet sera intégrer le dossier
  • Contrôlez et prévenez votre parcours médical. 
  • Votre arbre médicale vous aide à la lutte des maladies héréditaires et autre types.